Résumé grand public

Appendix 5

Les tumeurs rhabdoïdes sont des cancers très agressifs du nourrisson, caractérisées par l’inactivation du gène appelé SMARCB1 ; aucune autre altération génétique n’est trouvée dans ces tumeurs. Des données cliniques très préliminaires suggèrent que ces tumeurs chimiorésistantes pourraient répondre à des traitements par immunothérapie. Or, il est classique à ce jour de considérer que les tumeurs qui répondent le mieux à l’immunothérapie sont celles qui ont le plus de mutations, parce que ces mutations sont les éléments qui déclenchent la réponse immunitaire. Notre projet consiste donc 1) à vérifier si les tumeurs rhabdoïdes développées chez des souris immunocompétentes sont sensibles à l’immunothérapie, 2) analyser la présence des cellules de l’immunité dans une grande série de tumeurs rhabdoïdes humaines, par des analyses histologiques, 3) la recherche de mécanismes originaux, autres que les mutations, qui stimuleraient l’immunité ; nous émettons l’hypothèse que des mécanismes non génétiques sont en cause. Au total, nous espérons démontrer la sensibilité à l’immunothérapie d’au moins une partie des tumeurs rhabdoïdes, et mettre en évidence des mécanismes non génétiques de stimulation du système immunitaire.