Visite du laboratoire du CHU de Tours

Aucune Vidéo pour cet article !

 

Une délégation* de Lions ont été reçue le lundi 4 mars par le Professeur HERAULT, chef du service d’hématologie biologique et directeur de l’équipe de recherche CNRS LNOx (www.lnox-team.org), le Professeur GYAN, chef du service d’hématologie et thérapie cellulaire et le Docteur LEJEUNE, onco-pédiatre à l’hôpital Clocheville.

Ce laboratoire est en charge du diagnostic des leucémies du CHU de Tours. Nous avons été impressionnés par la dimension, par la qualité des matériels et la compétence reconnue de ce laboratoire, avec notamment une expertise internationale sur le métabolisme des leucémies, c’est à dire sur les mécanismes de production d’énergie de ces cellules cancéreuses.

Le laboratoire comprend des équipements high-tech (plusieurs millions d’euros). Pour les utiliser, les 6 praticiens hospitaliers sont renforcés par 14 techniciens et 3 ingénieurs (docteurs es science).

La délégation a pu ensuite s’entretenir avec ces responsables. Ils leur ont expliqué l’un de leur projet de recherche qui porte sur :

« Comprendre les mécanismes de cortico-résistances des leucémies chez l’enfant »

Les enfants leucémiques sont initialement traités avec des corticoïdes, qui sont généralement très actifs. Toutefois 10 à 20 % des enfants présentent une résistance aux corticoïdes, et dans ces cas, les traitements qui suivront (chimiothérapies) sont souvent moins efficace, avec un risque de rechute plus important. Le challenge est donc de comprendre le mécanisme de résistance aux corticoïdes pour permettre de le contrer et aussi de le prévoir afin de ne pas les administrer à tort.

Pour présenter un projet de recherche d’ampleur nationale et candidater aux appels à projets des grands financeurs comme l’INCA, la Ligue Contre le Cancer, etc… il est indispensable de réaliser des analyses préliminaires complexes et couteuses. L’essentiel des coûts concernent des consommables, (exemple : plusieurs milliers d’euros pour une seule analyse d’expression des gènes). Le coût total de cette phase peut être évalués entre 30 et 35 000 € sur une durée de 18 mois.

Coordonnés par Enfants Cancers Santé Cœur de France, les fonds devraient pouvoir être trouvés auprès des Lions du district centre.

Une plaquette présentant ce laboratoire et ce projet de recherche va nous être fournie pour nous permettre de sensibiliser les clubs lions à cette cause

* Participants :

    • Françoise BORRAT 2e vice-gouverneur
    • Marie-France Martineau représentant la fondation internationale Lions
    • Michel Morancais du Lions club Tours Jardin de France
    • Claude BOSCAND vice-président d’Enfants Cancers Santé Cœur de France
    • Pierre SALDANA administrateur d’Enfants Cancers Santé Cœur de France
    • Jacques-Yves HUEZ président d’Enfants Cancers Santé Cœur de France

Ajouter un commentaire